Adéona


Un site industriel à la pointe de l’innovation


Maison Villevert possède, sur cinq hectares de terrain, des chais, une mise en bouteilles, des locaux administratifs, une distillerie, un laboratoire de Recherche & Développement et des bâtiments de stockage.

Ce site a la capacité de conditionner, chaque année, manuellement, en petites quantités, ou à façon plusieurs milliers de flacons, l’équivalent de plus de 25 millions de caisses expédiées à travers le monde, tout en restant fidèle à ses exigences originelles de qualité.

Une vision architecturale affirmée


Une vision architecturale affirmée, une attention toute particulière portée à la parité homme/femme, à une politique de recrutement local, à l’ergonomie des postes ainsi qu’à la qualité de vie au travail, c’est aussi cela Adéona. Le site a également développé un partenariat avec l’association l’Arche (dont la mission est de permettre aux personnes ayant un handicap mental de prendre leur juste place dans la société), afin d’adapter les postes et les rythmes de travail, donnant vie à ce projet humain sur l’accueil de la différence. Adéona est l’un des moteurs de la durabilité de Maison Villevert à travers une politique environnementale active : mesure des rejets de CO2, limitation de l’utilisation d’eau, gestion des déchets évitant tout rejet dans la nature (rejets triés, recyclés et valorisés en fonction de leur nature) et certification Iso 22000.

Les Robicquet


Les Robicquet sont cités parmi les fondateurs du commerce cognaçais dès 1580 et 1640 dans l’Annuaire Bérauld édité en 1892. Une source d’inspiration, même sur un plan plus industriel. Dès 2001, Maison Villevert, s’est appuyée sur la technique de la distillation à la vapeur afin d’extraire la quintessence de l’alcool de raisin. Pour élaborer ses créations, Maison Villevert pratique plusieurs méthodes de distillation de hautes technicités faisant appel à des savoir-faire spécifiques.

L'alambic florentin


C’est dans l’alambic florentin que Maison Villevert effectue les extractions aromatiques des plantes et d’épices (étape très délicate qui permet de capturer les arômes) qui entreront dans l’élaboration des alcools, notamment pour aromatiser les gins. L’exemple le plus parlant est sans doute l’extraction aromatique effectuée sur la fleur de vigne et qui permet d’aromatiser notre célèbre gin G’Vine. Cette étape est réalisée dans un alambic dit « florentin » inspiré des alambics utilisés par les parfumeurs de Grasse. Une fois par an, au mois de juin, un phénomène magique se produit dans les vignes : l’éphémère fleur de vigne éclot, délicatement éveillée par le soleil. Un parfum unique et envoûtant, mêlant fruits et fleurs, émerge des vignes. La fleur est délicatement récoltée à la main puis infusée dans l’alcool neutre de raisin pendant quelques jours afin d’en extraire sa quintessence absolue. Cette infusion est alors distillée dans un petit alambic florentin. Le résultat de ce procédé unique est un alcool au parfum merveilleux, un voyage à travers les vignes en pleine floraison.

Les alambics « hybrides »


Les alambics « hybrides » utilisés par Maison Villevert ont été adaptés aux besoins « maison », ils sont « hybrides » car ils allient les techniques de la distillation traditionnelle du cognac et les techniques de la distillation à la vapeur. Un de ces alambics possède le haut d’un alambic charentais et un chapiteau, afin de mieux conserver et développer les arômes du gin. D’autres possèdent une tête de maure et sont utilisés pour obtenir la qualité recherchée pour la vodka par exemple.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Je certifie avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour pouvoir accéder à ce site

Oui Non


L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.