Maison Villevert un itinéraire à la découverte du patrimoine des spiritueux


En partant de l’observation des modes de consommation à travers le monde, Maison Villevert réinvente des spiritueux et les anoblit en y introduisant rondeur et subtilité. Tous les produits de Maison Villevert sont des créations faisant appel à des savoir-faire traditionnels mis au service de l’innovation : la vodka existe depuis longtemps mais Maison Villevert a créé la première vodka à base de raisin, distillée cinq fois. Le gin existe depuis le XVe siècle, pourtant Maison Villevert a été parmi les premiers à créer un gin de raisin. Le vermouth La Quintinye Vermouth Royal a été le premier vermouth d’Aquitaine, utilisant le célèbre Pineau des Charentes.

Certaines des créations Maison ont acquis une réputation internationale : la vodka Cîroc est par exemple la deuxième vodka premium au monde, le gin G’Vine, troisième gin premium au monde et le vermouth La Quintinye Vermouth Royal a été considéré comme le meilleur vermouth rouge au monde en 2016 par The Ultimate Spirits Challenge. Toutes sont le fruit des savoir-faire de Maison Villevert et de ses équipes, guidées par les possibilités offertes par l’art de la distillation et par cinq siècles d’histoire.

La culture de la vigne

Pour comprendre la culture de la vigne en France et plus particulièrement dans le Sud-Ouest, il faut remonter à l’époque romaine, en l’an 52 avant Jésus Christ, lorsque le Gaulois Vercingétorix fut battu à Alésia, ce qui permit aux Romains d’occuper la Gaule. La présence romaine était importante dans le Grand Ouest, Saintes, par exemple, située à quelques kilomètres de Cognac ayant été l’une des dix-sept grandes villes de la Gaule romaine. Afin de sédentariser les populations, les Romains décidèrent de planter des vignes. Et comme les méthodes modernes de conservation des vins n’étaient pas connues, les seuls vins disponibles étaient les vins jeunes… En localisant les vignes près de la mer, il était possible de les exporter plus rapidement. C’est ainsi que le Sud-Ouest acquit un savoir-faire incomparable dans les processus de travail de la vigne et de vinification des vins.

Plus tard, en 732, l’Histoire veut que Charles Martell arrêta les invasions arabes à Poitiers. On peut d’ailleurs observer que les mots Al cohol et Al ambic, d’origine arabe, nous proviennent de cette époque. Plus tard encore, au XVe siècle, lorsqu’il fallut transporter les vins que les armateurs Hollandais destinaient à leurs marins, l’idée vint de les concentrer en les distillant (on parle alors de « vins brulés » pour « Brandewijn » qui donna naissance au mot Brandy) pour mieux les conserver en mer et pour les diluer à nouveau – tel du vin – au moment de leur consommation.

François 1er, un ardent défenseur des produits de sa région natale

On peut imaginer qu’au XVIe siècle, le roi de France François 1er fut un ardent défenseur des produits de sa région natale, la région de Cognac. Comment ne pas penser en effet que les célèbres Verrazzano (parti en 1525 découvrir l’embouchure de l’Hudson en Amérique en vue d’y fonder une ville « la Nouvelle Angoulême » qui deviendra célèbre plus tard sous le nom de New York) et Jacques Cartier (parti en 1534 pour découvrir le Canada) n’aient pas embarqués dans les cales de leurs bateaux quelques barriques d’eaux-de-vie de la région (les premières distillations des vins étant connues à cette époque).

C’est donc par la grâce de ces invasions, de ces expéditions, de ces brassages de personnes et d’idées, que les Hommes du Sud-Ouest, et notamment ceux de la région de Cognac, découvrirent des traditions qui leur étaient inconnues et inventèrent leurs propres savoir-faire. La ville de Cognac est née du fleuve Charente qui, d’Ouest en Est, pendant des millénaires, a servi au transport du sel, avant que le flot ne se renverse, emportant des spiritueux et rapportant de l’or.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Je certifie avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool pour pouvoir accéder à ce site

Oui Non


L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.